Valérie Poirier

Auteure     

            

picture id133 big 174x300

Le théâtre, c’est (dans ta) classe !

d’Arnaud Catherine, de Fabrice Melquiot et de Valérie Poirier

Prix: 12 € – ISBN : 978-2851-81846-1

 

L’Arche / Am Stram Gram

www.arche-editeur.com

 

 

 

 

 

Publié le 24 août 2014 | Par Laurent Schteiner

 

L’Arche Editeur et Am Stram Gram ont récemment publié un ouvrage, Le théâtre, c’est (dans ta) classe ! qui recense les chroniques de jeunes adolescents confrontés à leur vie quotidienne au sein des établissements scolaires. Trois auteurs, Arnaud Catherine, Fabrice Melquiot et Valérie Poirier nous livrent à travers les pensées de ces adolescents leurs doutes, leurs interrogations, leurs vexations et leurs peurs à un moment charnière de leurs existences avec des trajectoires bien différentes les unes des autres. Un ouvrage qui nous replonge dans une tranche de vie déterminante et également complexe à gérer.

 Avec une narration à une ou deux voix, ces pièces nous prennent à témoin des turpitudes d’adolescents qui s’adressent au lecteur en toute liberté et à cœur ouvert. Les ressentis et les émotions sont vécus avec intensité véhiculant une part d’amertume sur ces débuts de vie qui ressemblent tant à nôtres.

T’as peur ou quoi ?

Cette pièce d’Arnaud Catherine décrit le calvaire de Martin, adolescent fragile vivant sa scolarité avec une grande détresse. Cette fragilité exposée au grand jour, il devient la cible de vexations le rejetant hors du groupe. Défendu par Camille, il n’aspire qu’à devenir l’ami du chef de la bande qui le martyrise. Il trouvera les ressources et les moyens pour imposer sa personnalité. Sa victoire, même entachée par la violence dont il sera la victime, sera le signe pour lui d’une construction salvatrice.

Les hippocampes

Les hippocampes de Fabrice Melquiot retracent les relations amoureuses et les interrogations de jeunes adolescents. Le collège et son cortège de problèmes façonnent la pensée de ce couple qui s’essaye à découvrir le fruit défendu.

John W.

Valérie Poirier nous transporte dans un univers façonné à la mesure du grand John Wayne. Un personnage pour le moins réactionnaire qui interprète un héros sans peur ni reproche anéantissant les Peaux-Rouges. John est né dans une famille où la culture de ce « héros » rejaillit sur l’équilibre même de cette famille entrainant des dérives complètement farfelues mais également inquiétantes. Vivant dans ce bouillon de culture à la sauce western, John finit par basculer et revendiquer la culture des indiens par opposition à ses parents qui voient en lui le prolongement de leur pathologie. Marqué par un déterminisme culturel familial, il ne pourra pas échapper malgré ses tentatives à son engeance.

« Ces trois pièces espèrent donner de l’air au présent, par la parole vivante, parole adressée, en saillie, parole aujourd’hui évoquant des problématiques, des obsessions, des paysages d’adolescents….Ce que nous inventons produit du lien, crée du débat, marquent des ralliement et des oppositions ; c’est le sel des poèmes de théâtre : ils réunissent pour diviser, et travaillent à aiguiser la pensée critique de chacun. » (Fabrice Melquiot).

Laurent Schteiner

 

info@valeriepoirier.ch

© Valérie Poirier